Paysage région du Libournais
Le village de Saint-Émilion
Paysage région Côtes de Castillon
Paysage région Appellation Margaux
Paysage Entre-Deux-Mers
Paysage Entre-Deux-Mers
Côteaux Entre-Deux-Mers
Château AOC Côtes de Francs
Château AOC Pessac-Léognan
Les spécialités culinaires du sud-ouest
Rechercher dans les recettes
Sélectionnez un ou plusieurs critères
pour faire votre recherche.
Type de recette
Produit de base
Facilité de réalisation
Temps de réalisation (préparation + cuisson)
Contenant l’ingrédient
Recettes de cuisine de Alcide Bontou
Éditions Féret, 8ème édition, 1998, 352 pages


Ouvrage didactique et simple destiné aux gourmets et gourmands qui perçoivent la cuisine comme un plaisir aussi intense que la dégustation.

En première partie, l’ouvrage aborde des notions sur l’art de la table, le service des vins, la dégustation et les alliances avec les mets, mais aussi sur l’art de la cuisine.

En seconde partie, il offre une multitude de recettes, classées par grandes familles (sauces, potages, hors-d’œuvre, bœuf, veau, mouton, agneau, porc, volaille, gibier, poisson, coquillages, œufs, légumes, pâtes, entremets, pâtisseries et desserts) et indexées alphabétiquement en fin d’ouvrage.

Tous les types de recettes traditionnelles du Sud-Ouest y sont répertoriées, des recettes simples, s’autres élaborées, des recettes typiques, parfois amusantes...

Destiné aux amoureux de gastronomie, novice ou éclairé, et à tout type de bourse, ce livre permet de retrouver la cuisine de nos grands-mères, simple, appétissante et chaleureuse. Alléchant, ce livre relate avec passion toute la richesse et la noblesse de la gastronomie du Sud-Ouest.
Dans le sud-ouest, l’art de la table est aussi un art de vivre. En gironde, région qui bénéficie d’un climat idéal pour la production des grands vins qui font la réputation du bordelais, la richesse et la noblesse des spécialités culinaires sont associées à la dégustation du vin.

Outre la culture de la vigne, la région est également connue pour ses produits comme l’asperge ou le cèpe de bordeaux, ainsi que les huîtres ou encore le bœuf de Bazas et le mouton de Pauillac.

Voici quelques spécialités de la région bordelaise...

Agneau de lait de Pauillac : issu d’une tradition pastorale ancienne, inimitable pour son goût subtil mais difficile à se procurer.

Alose : poisson migrateur qui grandit dans l’océan, de plus en plus rare, est pêché au printemps ; un régal quand il est grillé aux sarments de vignes.

Anguille : la Fricassée d’anguilles à l’ail et au persil est un régal pour les gourmets.

Asperges : les délicieuses asperges mauves du Blayais qui bénéficient d’un terroir de sable riche en matière organique.

Bichette : les bichettes sont des petites crevettes blanches pêchées dans l’estuaire de la gironde ; parfumées à l’anis lors de la cuisson, elles sont à la fois croquantes et tendres.

Boeuf de Bazas : race de boeuf ayant une chair onctueuse avec un goût subtil de noisette, et délicatement pigmentée de gras ; le bœuf de Bazas bénéficie d’une Indication Géographique Protégée, ce qui implique qu’il est élevé dans une zone géographique précise.

Bouchon de Bordeaux : friandise locale ayant la forme d’un bouchon, à base de pâte d’amande truffée de raisins cuits dans la Fine de Bordeaux.

Cannelé : la cannelé de bordeaux est un petit gâteau à pâte cuite qui allie vanille et rhum, à la fois moelleux à l’intérieur et croquant à l’extérieur.

Caviar : produit qui avait disparu avec l’extinction des esturgeons sauvage, la production s’est à nouveau développée ces dernières années avec des poissons d’élevage originaires de Sibérie ; le caviar de Gironde est maintenant réputé dans le monde entier.

Cèpe : champignon à saveur de noisette, les Cèpes de Gironde sont réputés dans le monde entier ; délicieux poêlés à l’ail et au persil, ils peuvent également se conserver séchés.

Chapon : le Chapon de Grignols est une grande spécialité de Gironde ; il est engraissé à l’ancienne au grain, au pain et au lait, ce qui lui donne une chair particulièrement savoureuse. Il existe une Confrérie qui défend ce produit noble et de qualité.

Entrecôte à la Bordelaise : entrecôte de bœuf grillée sur des sarment de vignes et nappée d’une sauce à base d’échalotes et de vin rouge, idéalement accompagnée d’une poêlée de cèpes de Bordeaux.

Fine de Bordeaux : eau-de-vie d’une grande finesse, de couleur plus ou moins ambrée, obtenue par la distillation de vins blancs.

Gratton de Lormont : terrine goûteuse et épicée, préparée avec des dés de lard, des morceaux de jambon et d’épaule de porc frais. Cette préparation qui nécessite une dizaine d’heures de cuisson est consommée froide en entrée.

Grenier Médocain : charcuterie régionale du Médoc qui ressemble à l’andouillette, est à base de panse de porc, d’ail et d’épices ; bien relevé, se déguste froid à l’apéritif ou en entrée.

Huître : l’ostréiculture arcachonnaise a commencé au moyen-âge ; les huîtres du Bassin d’Arcachon, à la saveur plus ou moins prononcée d’iode et de sel apportés par l’océan, peuvent se consommer nature ou être cuisinées.

Lamproie : poisson de rivière qui ressemble à une anguille et qui peut mesurer jusqu’à 1 mètre ; la « lamproie à la bordelaise » est cuite à la façon d’un civet, dans son sang mélangé à un vin rouge corsé, et est accompagnée d’une fondue de poireaux. Les plus gourmands ajoute une pointe de chocolat noir.

Macaron : le Macaron de Saint-Émilion est une gourmandise sucrée à base d’amandes pilées et de blancs d’œufs dont la recette a été créée au XVIIe siècle par une religieuse dans un couvent de Saint-Emilion.

Pibale : également appelées civelles, les pibales sont des alevins d’anguille ; simplement frites ou sautées à l’ail c’est aujourd’hui un met de luxe qui était autrefois le « plat du pauvre ».

Pomme de terre : les délicieuses pommes de terre d’Eysines qui sont promues par « La Confrérie de la Pomme de terre d’Eysines » qui organise de nombreuses réunions conviviales et festives.

Sarments du Médoc : fines brindilles de chocolat, noir ou au lait, ressemblant aux sarments de vigne.

Tricandille : les tricandilles sont des tripes de porc coupées en lamelles, grillées sur un feu de sarments puis relevées d’ail et de persil ; le « casse-croûte » des vignerons.